Le rapport qui a été présenté ce mois-ci au conseil municipal démontre que les efforts du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) 2016-2020 ont porté fruit. En 2020, Gatineau a enregistré une baisse de 18 % des ordures ménagères éliminées en provenance du secteur résidentiel par rapport à 2013. N’eût été la pandémie, cette baisse se serait élevée à près de 30 %

Gatineau s’est hissée au premier rang des grandes villes du Québec, avec seulement 287 kilogrammes de déchets ultimes par habitant éliminés (année de référence 2019). Cela est d’ailleurs quasi 100 kilogrammes de moins que pour la ville en deuxième position.

Il reste toutefois du chemin à parcourir pour atteindre les objectifs ambitieux fixés par le gouvernement du Québec et auxquels la Ville a adhéré. Pour accompagner la population, la Ville distribuera sous peu, par envoi postal, un guide pratique à conserver pour savoir comment bien gérer ses matières résiduelles. Il sera également possible de se procurer un exemplaire du guide, en français et en anglais, dans les centres de services et les bibliothèques municipales. L’information pourra également être consultée sur le site de la Ville et dans l’application DTRITUS.

Toujours dans le but de faire encore plus et mieux, le PGMR a été revu. Les orientations et les grands objectifs qui ont été déterminés pour les années 2022 à 2028 ont été présentés au conseil municipal ce mois-ci. Dans les années à venir, la Ville misera sur l’économie circulaire et souhaite faire cheminer Gatineau vers une ville zéro déchet.

L’économie circulaire accroît le produit intérieur brut en créant des emplois locaux. Elle réduit considérablement les émissions de gaz à effet de serre, notamment celles issues de la gestion des matières résiduelles.

Par la mise en œuvre de son PGMR 2022-2028, la Ville de Gatineau s’engage à :

  • Contribuer à l’atteinte des objectifs gouvernementaux de gestion des matières résiduelles. Cela implique le respect de la hiérarchie des 3RV-E (réduction à la source, réemploi, recyclage, valorisation et élimination), en mettant l’accent sur la réduction à la source et le réemploi des matières résiduelles;
  • Responsabiliser tous les citoyens, plus spécifiquement les industries, les commerces et des institutions (ICI), dans l’adoption de meilleures pratiques. Ainsi, le tri, la récupération et la gestion de leurs matières résiduelles s’effectueront en fonction du principe d’économie circulaire;
  • Faciliter l’accessibilité des programmes et services performants de gestion des matières résiduelles sur le territoire gatinois;
  • Continuer d’informer, de sensibiliser, d’éduquer et d’accompagner l’ensemble de la population dans cette démarche;
  • Faire de l’organisation municipale un exemple à suivre en gestion des matières résiduelles et doter la Ville de Gatineau d’un PGMR organisationnel

Dans le secteur des ICI, la Ville s’engage à atteindre les objectifs du plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles (PQGMR) visant la récupération de 75 % des matières recyclables, 60 % des matières compostables et 70 % des résidus de construction, rénovation et démolition (CRD) générés. Pour ce faire, la Ville prévoit utiliser les moyens suivants :

  • Analyser l’offre d’accompagnement aux ICI pour une meilleure gestion des matières résiduelles selon la hiérarchie des 3RV et déployer les solutions retenues;
  • Réglementer la mise aux déchets de certains biens valorisables (encombrants, bois, textiles) et denrées alimentaires sur le territoire.

Finalement, dans les secteurs résidentiel et organisationnel, la Ville s’engage à dépasser les objectifs du plan d’action de la PQGMR en récupérant 85 % des matières recyclables, 85 % des matières compostables, 85 % des résidus de CRD et 75 % des textiles générés. Elle compte également maintenir les acquis de performance en ce qui concerne l’élimination de déchets ultimes par personne.