Simplifier, faciliter, centraliser : ce seront les objectifs de la nouvelle unité d’accès à l’information que nous constituons. L’accès à l’information est un élément fondamental de l’exercice de nos droits démocratiques. En améliorant nos pratiques, nous voulons répondre aux préoccupations de plusieurs citoyens et organisations de citoyens, de plusieurs élus ainsi qu’aux observations de la vérificatrice générale.

Gatineau est déjà à l’avant-garde en matière de transparence : pléniers publics, huis clos encadrés, données ouvertes, etc. La création de l’Unité d’accès à l’information s’inscrit dans cette tradition. Concrètement, nous concentrerons dorénavant sous une même équipe spécialisée les ressources humaines responsable de l’accès à l’information au Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) et au service du Greffe sous une même équipe spécialisée, et nous y ajoutons deux postes supplémentaires.

L’objectif premier est d’augmenter notre capacité de répondre aux demandes d’accès, demandes dont le nombre a bondi de près de 47% depuis 2016. La mise sur pied de l’Unité vise également à développer une meilleure expertise, une plus grande capacité de reddition de comptes et à être plus proactif. Notre équipe pourra donner des avis, améliorer constamment ses pratiques ou encore simplement rendre disponibles sur le site de la Ville certains documents avant même qu’on les demande.

Les enjeux municipaux sont souvent extrêmement complexes, et au même moment, les citoyennes et citoyens ont de plus en plus la volonté de s’investir pour influencer les décisions de leur ville, pour les comprendre. La question de l’accès à l’information est absolument fondamentale pour y arriver. Je suis confiant que cette réforme nous permettra de rester encore longtemps dans le peloton de tête des villes transparentes.