Depuis l’abolition des conférences régionales des élus (CRÉ), la région de l’Outaouais n’a plus de voix, plus d’instance rassemble les élus locaux et la société civile sur une base régionale. Couper dans des structures administratives dont l’utilité semble loin du quotidien des gens, ça peut être tentant à court terme, mais ça génère souvent des conséquences importantes, pas toujours positives.

L’Outaouais s’est fait promettre beaucoup de choses récemment : un nouvel hôpital évidemment, mais surtout un rattrapage en matière de financement de la santé, de l’éducation et de la culture en région. Pour nous assurer que le gouvernement tienne ses promesses, plusieurs acteurs de la région ont choisi de combler le vide laissé par la disparition des CRÉ. Le conseil municipal de Gatineau a donc officialisé cette semaine la création de l’Assemblée régionale de l’Outaouais, initiative prise avec les MRC voisines. L’Assemblée régionale rassemblera des élus, mais aussi une vingtaine d’organisations de la société civile ainsi que les députés provinciaux et fédéraux.

Nous faisons un pas important pour nous donner un outil pour représenter nos intérêts auprès des gouvernements du Québec et du Canada. Nous mettons en place une structure un peu plus légère que celle qui existait auparavant, mais qui est absolument nécessaire pour nous faire entendre. L’Assemblée régionale sera la voix dont nous avons besoin.