La Galerie Montcalm et l’Espace Pierre-Debain étant fermés jusqu’à nouvel ordre, Gatineau vous invite à découvrir, en mode virtuel, l’exposition de Denis Charette.  

Démonstration de l’invisible rendu visible, cette exposition tire son origine d’un rêve algonquin. Au moyen de la sculpture et de la gravure, l’artiste aborde les thèmes de la guérison, du rêve et du territoire. Il tente de donner forme à ce qui se trouve en son for intérieur : Anishinabeg, l’esprit algonquin qui l’habite et le guide dans cette quête incessante de création, esprit pleinement ancré en ce territoire où la cosmogonie et le mythe le nourrissent quotidiennement.

Rappelons que ce projet artistique a été soutenu par le Programme de partenariat territorial de l’Outaouais.

Bonne visite virtuelle!

Lien vers l’exposition : L’esprit qui m’habite