Encourager l’activité physique gratuite, sécuritaire et à proximité, voilà l’objectif du projet pilote Jouer dans ma rue!

Selon une enquête réalisée en 2018, seulement 39 % des jeunes de la région font 60 minutes d’activités physiques d’intensité moyenne par jour, le niveau recommandé. Les obstacles évoqués : le manque de temps, le coût des activités et la difficulté de s’y rendre.

Alors que le Code de la sécurité routière interdit le jeu libre dans la rue partout au Québec, la loi 122 sur l’autonomie municipale, adoptée par le gouvernement du Québec en juin 2017, permet aux villes de l’autoriser sur certaines voies publiques en modifiant leur réglementation. C’est ce que s’apprête à faire Gatineau pour lancer son projet pilote Jouer dans ma rue. Une fois les rues identifiées, le nouveau règlement pourra être adopté – ce qui devrait se faire en juin – et Gatineau deviendra la première grande ville québécoise à autoriser le jeu libre dans la rue.

Vous résidez à Gatineau et avez 18 ans ou plus? Ou vous représentez une association ou un organisme de quartier? Vous avez jusqu’au 20 mars pour proposer votre rue pour faire partie du projet pilote d’un an. Celui-ci sera encadré par des critères de qualification et un code de conduite.

Un maximum de 50 rues ou impasses et de 4 pâtés de maisons répartis de façon équitable sur l’ensemble du territoire seront autorisés. La sélection sera faite selon le principe du premier arrivé, premier servi, par secteur, et à condition de répondre à tous les critères de sélection :

  • Une rue locale où la vitesse autorisée est de 40 km/h;
  • Une rue qui ne comporte aucun circuit de transport en commun;
  • Une rue non située devant un parc, dans une zone scolaire ou devant un commerce;
  • Une rue offrant au minimum une zone de 100 mètres sans courbe et sans intersection. Cette zone devra être située à une distance minimale de 30 mètres de toute intersection ou courbe.

 

Rendez-vous vite au gatineau.ca/jouerdansmarue pour en savoir plus et pour proposer votre rue!