Bonjour,

Le 5 novembre dernier marquait le 1er anniversaire de l’élection du nouveau conseil municipal. C’est une occasion d’en faire un premier bilan. Il est difficile d’extraire un seul dossier parmi les nombreuses décisions prises au fil des derniers mois, mais il y a pour moi un dénominateur commun à plusieurs dossiers, dénominateur qui devient caractéristique de Gatineau à bien des égards : l’audace.

Cette audace s’est exprimée dans plusieurs dossiers phares de la dernière année :

Transport collectif dans l’ouest: en avril dernier, le conseil a unanimement fait le choix du rail pour le projet de transport collectif dans l’ouest. Un choix moderne et audacieux, une technologie qui a le potentiel de redéfinir le visage de Gatineau en influençant de façon déterminante les habitudes de transport et l’aménagement du territoire;

Transfert d’un point de TVQ aux villes: après avoir fait face à beaucoup de scepticisme en évoquant cette solution depuis mon arrivée en 2013, j’étais très fier de voir les quatre représentants des partis en campagne, présents à Gatineau dans le cadre des Assises de l’UMQ, s’engager à aller de l’avant. Comme président du caucus des maires des grandes villes du Québec, je serai impliqué dans la négociation avec le gouvernement à ce sujet au cours des prochains mois. Il s’agit d’une solution qui a le potentiel de moderniser radicalement les finances municipales, en réduisant la pression sur le contribuable foncier;  

Citation patrimoniale du Quartier du musée: dans un dossier très polarisé, nous avons décidé de valoriser un développement respectueux des communautés locales et nous avons choisi de protéger et de mettre en valeur le dernier quartier historique du centre-ville;

Cannabis: Nous avons fait preuve d’audace en agissant rapidement, consciencieusement et en partenariat avec la communauté. Nous avons pris une décision fondée sur la science et les données existantes et je suis convaincu que les prochains mois nous donneront raison.

Gatineau est audacieuse, proactive et nous n’avons pas peur d’innover. On pourrait en dire autant de très nombreux groupes et individus de la région, œuvrant dans plusieurs domaines, qui incarnent aussi ce nouveau Gatineau décomplexé et ambitieux. Continuons le travail, nous sommes sur la bonne voie.

Au plaisir!

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau