Les dernières années nous ont appris l’importance de nous adapter aux phénomènes météorologiques. Gatineau a été particulièrement touchée dans les trois dernières années. Pensons aux pluies diluviennes survenues en juin et octobre 2018, aux inondations des printemps 2017 et 2019 ainsi qu’à la tornade du 21 septembre 2018.

Par son emplacement géographique et son important bassin de drainage, une partie du territoire de la ville de Gatineau est à risque de subir des pluies diluviennes de plus en plus fréquentes. Pour réduire l’impact de ces catastrophes naturelles, il est primordial de préparer nos infrastructures de gestion d’eaux pluviales à faire face aux changements climatiques. L’un des secteurs qui ont été les plus touchés au cours des dernières années est celui du Lac-Beauchamp.

Le 1er août dernier, le gouvernement fédéral et la Ville de Gatineau ont annoncé le financement du projet d’améliorations dans le bassin versant du ruisseau Wabassee. Vous pouvez consulter le communiqué ici.

Ce financement conjoint avec la Ville de Gatineau permettra de réaliser l’ensemble des infrastructures nécessaires dans le bassin versant du Ruisseau Wabassee afin de faire face aux pluies abondantes et de mieux protéger les citoyens du secteur.

La Ville de Gatineau investira 33 765 600 $ à la réalisation de ce projet, et le gouvernement fédéral versera 22 510 000 $ dans le cadre du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophe. Ce projet s’ajoute aux autres interventions réalisées en périphérie au cours des dernières années comme le remplacement du ponceau sous la rue Notre-Dame. Il s’inscrit également dans le plan d’action pour la gestion des eaux pluviales adopté dans le cadre du budget 2019.

Ayant subi des changements au fil des années, ce bassin qui couvre plus de 700 hectares a une capacité limitée lors de précipitations intenses.

Les travaux prévoient :

  • La construction de quatre bassins de rétention;
  • Le remplacement de plusieurs canalisations existantes;
  • La stabilisation des berges;
  • La correction des talus, des structures de ponceaux et la correction d’érosion;
  • Des mesures d’élimination de canalisations existantes en vue de recréer des fossés;
  • Des mesures d’atténuation de l’érosion, de conservation et d’expansion des zones humides.

Ce projet permettra de nettement limiter les zones de débordement et les fréquences d’inondations dans ce secteur qui touche plus de 12 500 personnes exposées aux inondations provoquées par des pluies diluviennes.

Les études de planification commenceront en 2019 et la réalisation des travaux devrait être terminée à la fin de l’année 2027.

Ces travaux feront de notre collectivité un milieu de vie beaucoup plus résilient face aux inondations provoquées par les pluies diluviennes!