Depuis le début de l’hiver, les équipes municipales vouées au déneigement ont été particulièrement sollicitées pour dégager nos rues et nos trottoirs. Après le mois de janvier le plus enneigé depuis 100 ans, nos cols bleus ont dû composer avec plusieurs périodes de gel-dégel et, bien sûr, avec la tempête du 13 février qui a laissé au sol 42 centimètres de neige en 12 heures. Il s’agissait de la neuvième tempête de plus de 40 centimètres en 125 ans – et de la troisième depuis 4 ans. C’est donc dire qu’au cours des 4 dernières années, nous avons reçu le tiers des chutes de neige de plus de 40 centimètres depuis 1894.

Avec des hivers de plus en plus compliqués et imprévisibles, la Ville de Gatineau a pris, ces dernières années, des décisions audacieuses qui lui ont permis d’améliorer sa performance en matière de déneigement. La Ville a décidé de donner plus d’outils à ses équipes et a notamment :

  • Investi 22,7 millions $ pour renouveler la flotte de véhicules et ainsi considérablement réduire les bris d’équipements qui ralentissent les opérations;
  • Installé des GPS sur les véhicules pour éviter l’oubli de rues et optimiser les parcours de déneigement;
  • Assoupli des conventions collectives pour instaurer des quarts de travail de 12 heures (un seul changement de quart de travail par 24 heures) et pour une mobilité des équipes sur tout le territoire plutôt que par secteur;
  • Ajouté des fonds (300 000 $) pour recourir au privé dans les opérations de soufflage des trottoirs et des rues;
  • Mis sur pied un centre de coordination pour les tempêtes majeures.

Certains défis demeurent – qui se rapportent, entre autres, au stationnement hivernal de nuit (avec permis) et à la loi 430 qui limite les heures de travail des employés sur les véhicules lourds – mais on constate une nette amélioration.

La Ville de Gatineau analyse les options pour continuer d’améliorer sa performance et optimiser ses opérations. Par exemple, lors du dernier budget, le conseil municipal a confié aux services le mandat d’analyser les options en vue de réduire le temps de déneigement des trottoirs l’hiver prochain, en particulier lors des grosses tempêtes. Il s’agit d’un enjeu important pour plusieurs citoyens, notamment pour les piétons, les écoliers et les personnes à mobilité réduite.

Nous vous invitons à suivre les discussions sur le sujet et, entretemps, à continuer de vous informer sur les opérations de déneigement en cliquant ici.