Le soleil revient, un certain déconfinement commence, mais il faut se le dire, on ne retournera pas à la normale avant plusieurs mois. La Ville s’organise donc en conséquence.

D’abord, nous avons constitué une équipe de téléphonistes qui font des appels de bienveillance aux personnes aînées vulnérables. En une semaine, près de 4 000 appels ont été faits et 2 260 personnes rejointes, dont le tiers vivent seules. C’est une initiative extrêmement importante, puisque l’isolement des personnes à risque pourrait se prolonger encore un certain temps : notre Ville sera toujours là pour elles.

Ensuite, depuis un mois, notre équipe de sensibilisation dans les parcs a fait près de 4 000 interventions pour inciter les gens à respecter les consignes de santé publique. Avec l’arrivée du printemps, il faudra que tout le monde fasse preuve de discipline et de jugement dans la pratique des activités extérieures. Nous serons aux aguets.

De plus, la Ville et ses syndicats ont conclu des ententes pour permettre à certains de nos employés d’aller prêter main-forte au réseau de la santé ou à divers organismes communautaires. Une cinquantaine de personnes se sont portées volontaires en une semaine et les premiers employés seront déployés d’un jour à l’autre. Je veux remercier les employés qui se sont manifestés ainsi que nos partenaires syndicaux qui ont rendu cela possible.

À tout cela s’ajoutent plusieurs décisions visant à soutenir nos organismes à but non lucratif et nos entreprises, dont un appui financier de plus de 120 000 $ à une campagne pour encourager l’achat local.

Au moment où bien des gens pensent, à tort, qu’on baisse la garde, la Ville s’organise au contraire pour assurer une présence forte, sur une longue période, dans la communauté. Les prochains mois exigeront de nous encore beaucoup d’adaptation, mais avec de la solidarité, de la flexibilité et la détermination habituelle des Gatinois, on va y arriver.

Portez-vous bien,

Maxime Pedneaud-Jobin

Maire